CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ SUR UNITY

Logo Makeyourgame
Accueil Les formations Créer un jeu Les ateliers Les tutoriels Blog Loterie
Logo Makeyourgame
Les formations Les financements Les exercices La certification Unity
Logo Makeyourgame
Mes objectifs Les jeux Les ressources Le glossaire
Logo Makeyourgame
Les tutos Youtube Les tutos Accompagnement Audio Documentation Godot Engine Graphisme 2D Graphisme 3D Langage C# Mini-Exercices Unity Web Phaser NoCode

Blog

Portrait : Lauraline, de l'art au développement de jeux

Découvrez le portrait d'une de nos jeune étudiante, des études d'art au développement de jeux vidéo !


Le portrait d’aujourd’hui est consacré à Lauraline, jeune étudiante de 23 ans qui se forme aux technologies du jeu vidéo grâce à nos formations. En plein cursus de Mise à niveau Unity / C#, elle a accepté de répondre à nos questions afin de vous présenter ses motivations et ses ambitions.

- Bonjour Lauraline, d'abord, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Que faisais-tu avant d’intégrer la formation MakeYourGame ?

- J’ai été dans une école d’art ou j’y ai fait une MANAA (mise à niveau en arts appliqués) puis une année en Cinéma D’animations 3D et Effets Spéciaux. J’ai arrêté car c’était très dur et très sélectif donc j’ai fait des petits boulots en intérim en réfléchissant à ce que je voulais faire par la suite. 

- D’accord, pourquoi as-tu choisi nos formations ?

- Ça m'a paru logique, à la base je voulais créer des jeux vidéo mais je pensais que c’était trop compliqué pour moi alors j’ai choisi le cinéma… Mais quand on m’a présenté la formation et qu’on m’a dit que le code, la programmation etc… c’était abordable que chacun puisse y arriver j’ai pas hésité.

- Et pourquoi le métier de développeur ?

- Pour les multiples possibilités et puis j’ai toujours été fascinée par le langage informatique, savoir comment ça fonctionne et pouvoir créer avec quelques lignes de codes je trouve ça incroyable !

- A ce stade de ta formation, quel est ton ressenti ?

- J’ai rien de spécial à dire, j’adore cette formation surtout le fait qu’on soit autonome ca demande de la discipline mais pour moi ça me va et puis c’est pas comme à l’école on est pas obligé d’appliquer la même technique que le prof, on peut trouver différentes solutions qui marchent toutes aussi bien. 

- D’accord, et que penses-tu de l’équipe pédagogique de MakeYourGame ?

- Là encore rien à dire, le responsable de la formation est très gentil et à l’écoute et mon formateur est top, très pédagogue, tout est bien expliqué clairement. Ils sont là pour nous aider et nous apprendre pas comme à l’école ou parfois on y trouve le contraire. 

- Que penses-tu de la formation 100% à distance proposée par MakeYourGame ?

- C’est la première que je fais et j’adore, je peux gérer mon emploi du temps comme je veux, travailler quand je veux, faire une pause quand je veux etc… Je suis de nature plutôt solitaire et calme donc ça me convient parfaitement de ne pas voir des centaines ou des dizaines de personnes chaque jours, pour les introverties ce genre de formations c’est le top ! 

- Le métier de développeur est souvent perçu comme inaccessible par un grand nombre de femmes, quel est ton avis sur le problème ?

- Je pense que c’est vrai, c’est un vrai problème, j’ai deux grand frères et quand on était petits, eux ils avaient droit à des consoles de jeu et pas moi, du coup je jouais avec eux quand ils le voulaient bien ou je les regardais jouer, quand on grandit on entend que les mathématiciens, les informaticiens, les codeurs, les développeurs c’est des hommes et que pour programmer ou coder faut être fort en maths, encore un domaine très “masculin”. C’est pas très encourageants quand on est une fille/femme et qu’on deteste les maths ou tout ce qui s’en rapproche et de se dire qu’on va aller dans ce domaine, même sans detester les maths au final… Sans parler de tout ce qui est média on entend rarement (voir jamais) parler aux infos d’un jeu réalisé par une femme et son équipe, c’est souvent des hommes.

- Tu as raison, du coup, quel conseil tu donnerais à une femme qui hésite à se lancer dans les métiers du numérique et général ?

- Si c’est ce qu’elle veut faire, qu’elle aime ça il n’y a aucune hésitation à avoir, et ne surtout pas écouter les gens autour de nous, soit disant de bon conseil, qui pourraient nous dissuader parce qu’ils pensent que c’est trop compliqué, qu’ils sont pas sûr pour nous ou qui doutent à notre place. Si c’est ce que tu veux faire, fais le ! On a qu’une vie !

- Très bien, que souhaites tu faire après ta formation ?

- Je ne sais pas si je veux être en freelance ou bosser dans une grande ou petite industrie de développement de jeu, mais tout ce que je sais c’est que je veux créer tout ce qui peut sortir de mon imagination et continuer d’apprendre et de m’améliorer.

- En tous cas on te souhaite le meilleur ! Un mot pour la fin ?

- Comme je dis souvent on à qu’une vie autant en profiter et faire ce qu’on aime !

- Merci Lauraline et bon courage pour la fin de ta formation !

 

Et toi ? Que penses-tu de l’infime représentation des femmes dans les métiers du numérique aujourd’hui ? Sachant que cela n’a pas toujours été le cas et qu'un grand nombre d’avancées majeures dans l’histoire du numérique étaient le fruit du travail et de la recherche de femmes connues et reconnues telles que Ada Lovelace pour n’en citer qu’une ! 

 


Photo de profil

Kellian Chamouard

Chef de projet de MakeYourGame.

Articles similaires