Accueil logo MakeYourGame gachetteG gachetteD paddleG paddleH paddleD paddleB buttonG buttonH buttonD buttonB

GameDesign : Le scénario

par Twinkel

Une pensée sur les scénarios dans les jeux, leur impact, les ratés et les idées bizarres des développeurs.

Salut à tous,

Vous êtes vous déjà penchés sur l’impact que peut avoir votre scénario ou le développement de l’univers (le lore) de votre jeu pour le joueur ? Quelques soit votre choix de développement ces choix influeront sur l’accueil du jeu, à commencer simplement par le type d’univers (Fantasy, Science Fiction, Fantastique, Réaliste…).

Histoire du jeu vidéo : Le scénario

Au début du jeu vidéo, les développeurs ont essayé beaucoup de chose… Ce qui a posé les plots de se qu’il faut faire, aussi bien que de se qu’il faut éviter à tout prêt.

Dans les idées bizarres l’on peut retrouver des jeux comme Zool : Une fourmi ninja de l’espace qui s’écrase sur une planète bizarre et traverses monde après monde tous plus bizarre les uns que les autres (un monde où tout est confiserie, même les être vivants, un ou tout est lié à la musique électronique…). Mais les développeurs ne se sont pas arrêté là, nous avons aussi eu des jeux comme Alfred Chicken, un jeu de poulet... Tout le monde aime le poulet ! Ces idées pourrait être intéressantes pour des jeux au second degrés, par exemple. Mais en absence de structure de scénario, ou au moins de blague claire, ces jeux restent des OVNIS bien étranges.

Même un grand classique comme Super Mario Bros, qui connaît l’histoire du premier opus ? Admirez donc cette histoire :

Un jour, une horde de Koopas maléfiques envahit le Royaume Champignon et transforme tous ses habitants en briques, engendrant la chute du royaume. Seule la princesse Toadstool peut inverser le sort et restaurer la paix dans le royaume, mais malheureusement, elle se fait kidnapper par Bowser, le roi des Koopas. Mario, le héros de l'histoire, est mis au courant de la situation catastrophique du royaume et de ses habitants, et décide de partir à l'aventure pour libérer la princesse Toadstool des griffes de Bowser.

Source : wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Super_Mario_Bros.)

Des impairs dans de grosses productions

Il existe aussi des ratés dans de très bon jeu au scénario fourni. A partir d’ici je vais principalement me baser sur la série de jeu Final Fantasy

Prenons le cas de Final Fantasy VII (l’original pas le Remake sorti en 2020). Une séquence place toutes l’équipe du joueur en prison. Les personnages ne pouvant s'enfuir s'endorment. Lorsqu’ils se réveillent ils découvrent que tout le monde sauf eux s'est fait massacrer, et en plus, la porte de la cellule du héros est ouverte. Ce n’est pas bien méchant, me direz-vous, et effectivement, cela passe plutôt bien en jeu. Mais quand on y réfléchit un peu, c’est un peu gros comme coïncidence quand même non ? Si l’ambiance et le rythme si prêtent, il est possible d’utiliser de ce genre d’artifice pour s’arranger lors de l’écriture du scénario. Mais ces astuces sont risquées et en abuser ruinerait à coup sûr l'accueil du jeu par les joueurs.

Parlons de Final Fantasy IX maintenant. Ne nous arrêtons pas sur le chara-design des personnages, qui pourrait le faire paraître enfantin. Détrompez vous ! Les thèmes abordés dans le jeu sont assez dur et intéressant, alors pourquoi a-t-il aussi peu marqué ? Juste à cause de ce chara-design ? C’est un peu réducteur comme explication. Le plus gros reproche que l’on pourrait faire au jeu, vient de ses personnages. Le raccourcis à faire serait : “en dehors des personnages principaux, tous les autres personnages jouable sont hyper superficiel”. On reste encore très réducteur. Le problème est que tous les personnages secondaire sont définis par une problématique, un thème. Et restent bloqués sur cette question initiale pendant 75% du jeu. Honnêtement, la question peut être aussi profonde et complexe qu’on le souhaite, si après 50h de jeu le personnage n'a pas avancé… A part une paire de baffe, on peut plus rien pour lui.

Un dernier cas, Final Fantasy XV. Il fait partie de la trilogie des cristaux, 3 Final Fantasy, 3 univers basé autour des cristaux et de leur envoyés. A savoir les Final Fantasy XIII, Type-0 et XV. Graphiquement irréprochable, certaines images sont de l'art. Final Fantasy XV est du point de vue scénario l’un des plus gros échecs de la série. L’histoire et tous les personnages sont vide, je m’explique, l’histoire se résume à des méchant menace le monde et le héros et l’élu doit les arrêter. Chacun des personnages peut se résumer à un rôle : Le prince sauveur du monde, le garde du corps, le jeune comique qui fait descendre la tension (le comic relief en anglais)… Et ainsi de suite. Ne vous méprenez pas, je ne dis pas que construire vos personnage à partir d’archétype (de grand classique) est un tort, mais il faut éviter que pour un jeu de plusieurs dizaines d’heures de jeu, l’histoire et le caractère des personnages puissent se résumer en 3 mot pour chacun d'entre eux.

Un dernier tour d'horizon

Tout ça pour en venir où ? En fonction du type de jeu, le scénario est plus ou moins impactant, dans un jeu de combat ou un jeu purement orienté "Joueur contre Joueur" le scénario peut paraître moins important, mais il existe de nombreux exemple même pour ces jeux où le scénario est plus optionnel. Comme les séries de jeu comme Tekken, ou Dead or Alive, ou même Overwatch. Ces jeux n'ont pas besoin de scénario, de passé pour leur personnages voir même d'évolution dans leur histoire. Certes certains joueur ne s'y intéresseront jamais, mais cela renforcera l'intérêt de beaucoup d'autre joueur.

En conclusion quelque soit votre jeu, il est bon de penser au scénario, à l'univers et à l'ambiance du jeu. C'est un moyen pour vous d'atteindre le joueur, vous pouvez lui laisser des choix moraux, des choix stratégiques... Préparez une ambiance, un univers qui donnera vie à votre histoire.

Le scénario est un des ressorts qui donne envie d'aller plus loin dans un jeu, le lore (l'univers) est ce qui donne envie de mieux connaître les tréfonds du jeu que vous avez créé. Se sont de puissant outils pour motiver le joueur, voir jouer avec lui.

Sur ce, bonne création, bonne partie à ciao les gamers(euses) !   


Connectez-vous pour applaudir applause logo 1 claps
×